Biosurveillance de l’environnement

Objectifs


Afin de mieux maîtriser l'évolution et les changements qui affectent les écosystèmes naturels et les impacts socio-économiques et environnementaux qui en découlent, mais aussi dans un but d’une gestion durable de ces écosystèmes (surveillance, protection, conservation, restauration, valorisation et aménagement), il est crucial de valoriser et développer les capacités de formation et de recherche dans ce domaine. A cet effet le Mastère Professionnel « Biosurveillance de l’Environnement » présente comme objectif général de développer des savoirs, des outils et des compétences nécessaires à une surveillance et une gestion intégrée des écosystèmes qu’ils soient naturels, aménagés ou perturbés. Le Mastère « Biosurveillance de l’Environnement » consiste en une approche pluridisciplinaire (Chimie, Biogéochimie, Ecologie, Ecophysiologie, Surveillance, Aquaculture, Biotechnologie, Gestion Intégrée, Aménagement, Conservation, Réhabilitation, Biostatistiques, Modélisation …) qui s’appuie sur la complémentarité des compétences des contributeurs. Les futurs diplômés devront être soucieux et capable d’une utilisation économique et durable des espaces associant le maintien des équilibres des écosystèmes. Ils seront formés dans la perspective d’un développement durable pour les activités de Surveillance, de Protection et de Gestion, des ressources naturelles mais aussi des polluants et contaminants dans l’environnement. Aussi et de part les parcours proposés les diplômés seront capable de Valoriser les ressources naturelles dans le respect d’un développement durable et de réaliser la réhabilitation des écosystèmes perturbés ou dégradés. Dans cette formation, la surveillance, la protection, la conservation, la restauration, la valorisation et l’aménagement seront mis en exergue afin de contrer la sur-exploitation et la dégradation des ressources naturelles qu’elles soient continentales, marines ou lagunaires. Les diplômés en « Biosurveillance de l’Environnement » seront aussi capables d’assurer les études permettant de mesurer les impacts que les grands travaux d’aménagement sont susceptibles d’avoir sur le milieu et évaluer des mesures compensatoires budgétaires et/ou écologiques permettant de dédommager ou restaurer les milieux naturels détruits ou affectés.

Conditions d'accès à la formation :


Ne peut accéder à la formation dans ce mastère que les étudiants titulaires d’un diplôme de :

  • Licence Appliquée en "Protection de l'Environnement" avec ses divers parcours,
  • Licence Appliquée en "Aménagement et Valorisation des Espaces Naturels",
  • Licence fondamentale en "Sciences du Vivant" avec ses divers parcours,
  • Licence fondamentale en "Sciences de la Nature et Application " avec ses divers parcours,
  • Maitrise en "Sciences de la Vie" et "Sciences de la Vie et de la Terre", ou diplôme équivalent,

 

Descriptif détaillé du parcours


Télécharger le descriptif


Descriptif des activités pratiques de fin d'études


La partie théorique sera complétée par un stage, de six mois (S4), dans une entreprise publique ou privée (30 crédits). Ce stage aboutira à la préparation d’un manuscrit et sa soutenance publiquement, par la suite, après sa validation par la commission du mastère.